Pratique ! Commandez en ligne 24h/24 et retirez gratuitement dans votre Vival !

Tout savoir pour enfin réussir ses bocaux maison

Quoi de mieux que de pouvoir se régaler d’une bonne sauce tomate maison en plein hiver ?

< Retour à la liste des actus
> partager l'article

Quoi de mieux que de pouvoir se régaler d’une bonne sauce tomate maison et d’une ratatouille savoureuse en plein hiver ? Sachez que c’est possible grâce aux bocaux. Ces préparations ne sont plus exclusivement l’apanage de nos grands-mères, loin de là. Aujourd’hui, préparer ses conserves soi-même a le vent en poupe. On vous donne tous nos trucs et astuces pour les réussir en un clin d’oeil.

Le potager déborde de courgettes et le mirabellier croule sous les fruits ? C’est le bon moment pour vous lancer dans les conserves faites maison. Rassurez-vous, c’est un jeu d’enfant grâce à nos explications étape par étape et tous nos conseils pour les réussir sans problème.

 


Le B-a-ba, c’est les bocaux


Pas question de récupérer des vieux pots de moutarde avec un couvercle en plastique pour faire des conserves de haricots verts. Investissez dans des bocaux adaptés que vous rentabiliserez au fil des préparations. Les bocaux au format XXL sont hyper tendances en ce moment, mais ce sera peut-être plus pratique d’opter pour un format en dessous : vous en mettrez plus dans la marmite. Vous trouverez des bocaux un peu partout en grandes surfaces et même en chinant dans les vides-greniers et boutiques de seconde main. Neufs ou d’occasion, peu importe : le seul critère est de s’assurer qu’ils ne soient pas abîmés où ils risquent de ne pas être hermétiques.

Pour les joints en caoutchouc en revanche, on ne lésine pas sur la qualité. On prend du neuf ou rien. Et puisqu’on n’est jamais trop prudent, on les changera à chaque stérilisation.

La prudence, ça passe aussi par le nettoyage. Alors on lave nos bocaux et nos joints avant de se lancer dans la préparation de la ratatouille. Et puisqu’il vaut mieux prévenir que guérir, on les plonge aussi dans de l’eau bouillante quelques minutes pour être certain d’éliminer tous les germes potentiellement présents.

 


Les bons produits pour la bonne recette


On se cantonne souvent aux classiques ratatouille, sauce tomate et haricots, mais les possibilités sont bien plus nombreuses. Ketchup, tartinades en tous genres, soupes, viandes en sauce et pesto : il y en a pour tous les goûts. Pour quelle recette allons-nous craquer aujourd’hui ? Qu’importe notre choix, on se tourne toujours vers des produits frais, de saison et de bonne qualité. Car on le sait, c’est avec de bons produits que l’on obtient un bon résultat.

Même si l’on a les yeux plus gros que le ventre, on ne cède pas à la tentation de remplir le bocal à ras bord une fois la recette finie. Il faudra toujours laisser 2 cm de vide pour assurer la stérilisation.

 


La stérilisation, c’est simple comme bonjour


Vous avez peur de rater cette étape ? Pourtant, ce n’est vraiment pas compliqué. Pour stériliser les préparations faites maison, il suffit de les placer dans un grand faitout ou une cocotte minute, avec un torchon entre les bocaux et un autre dans le fond du récipient. Ca évitera que les bocaux tremblent et s’entrechoquent lorsque l’eau bouillira. D’ailleurs, en parlant d’eau, il faut qu’elle soit à température ambiante lorsqu’on l’ajoute pour éviter tout choc thermique avec les bocaux tout juste remplis et encore chauds.

C’est seulement ensuite qu’on la chauffe à 90°C et qu’on maintient cette température pour assurer une bonne stérilisation. Et si l’on n’a pas de thermomètre de cuisine sous la main, pas de panique : on se fie aux bulles. En effet, l’eau bouille à 100°C, alors il suffit de vérifier que l’eau soit toujours en ébullition. Côté quantité, il faut que l’eau dépasse de 2 à 3 cm les bocaux de façon à ce qu’ils soient bien immergés.

Chaque recette va nécessiter un temps de stérilisation plus ou moins long selon la taille des bocaux et les ingrédients qui sont à l’intérieur. Pour vous donner quelques idées, les conserves de ratatouille devront rester environ 1h sur le feu alors qu’une sauce tomate ne prendra que 45 minutes pour être stérilisée.

 


Et après ?

 

On ne prend pas de risque inutile : il vaut mieux laisser refroidir les bocaux avant de les sortir du faitout, histoire d’éviter de se brûler. Pour vérifier que la stérilisation a fonctionné, on essaie de les ouvrir sans forcer ni aller jusqu’au bout du geste. Si le couvercle reste fermé, alors la stérilisation est bonne. Dans le cas contraire, on retourne à l’étape d’avant. Et voilà : à nous les bons petits plats à stocker dans un endroit frais et sec pendant 12 mois. Mais avant de les ranger à l’abri de la lumière, on n’oublie pas de les étiqueter.

Votre panier
0 €
Votre panier
0 €
Identifiez-vous
Déjà client

Mot de passe oublié ?
Connectez-vous
Nouveau client
En créant un compte sur notre boutique, vous pourrez passer vos commandes plus rapidement, enregistrer plusieurs adresses de livraison, consulter et suivre vos commandes, et plein d'autres choses encore.
Inscrivez-vous
ici Contenu
ici bas
Info